Les voyages et ballades de Michel - année 2012

Michel a découvert MORHAIN FAMILY un peu par hasard. Il a aussitôt pris contact par l'intermédiaire du formulaire du site en proposant ses créations. Michel, comme Marie-jo, Jack "50" et André produit ses propres animations Powerpoint en utilisant en général ses photos personnelles. Les diaporamas créés étant nombreux (Michel doit faire partie des gens qui ont "la bougeotte"), j'ai décidé de lui consacrer une page pour qu'il y trouve un "terrain d'expression". 

Merci de respecter le travail des diaporamistes. Les documents qu'ils vous proposent ne doivent en aucun cas être modifiés. Les photos contenues ne peuvent être utilisées sans leur consentement express.

Du Cap Nord au Cap de Bonne Espérance

Le cap de Bonne-Espérance est un promontoire rocheux sur la côte atlantique de l'Afrique du Sud, à l'extrémité de la péninsule du Cap située au sud de la ville du Cap et qui ferme à l'ouest la False Bay (traduction anglaise du terme signifiant « fausse baie » ou Valsbaai en afrikaans). Ce promontoire rocheux se termine à Cape Point, à 2 km du cap de Bonne-Espérance proprement dit.

Le cap Nord, en norvégien Nordkapp, est un cap situé sur l'île Magerøya dans le nord de la Norvège. Avec ses 307 mètres de hauteur, cette falaise est souvent décrite comme le point le plus septentrional d'Europe, bien que cette situation corresponde en réalité au Knivskjellodden voisin, 1,5 kilomètre plus au nord.

Publié le 29/12/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Mon Île de la Réunion

L'île de La Réunion est un département d'outre-mer du sud-ouest de l'océan Indien. Elle est située dans l'archipel des Mascareignes à environ 700 kilomètres à l'est de Madagascar et à 170 kilomètres au sud-ouest de l'île Maurice, terre la plus proche.

Bénéficiant d'un climat tropical et située sur la route des cyclones, elle présente un relief escarpé travaillé par une érosion très marquée. Elle culmine à 3 071 mètres d'altitude au sommet du piton des Neiges et abrite par ailleurs l'un des volcans les plus actifs du monde : le piton de la Fournaise. Ce dernier augmente régulièrement la superficie totale de ce territoire d'environ 200 kilomètres de circonférence et qui jouit sur ses 2 512 kilomètres carrés actuels d'un endémisme exceptionnel..

Publié le 22/12/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Les Canaux de France

Les Canaux de France - Création et publication Michel (MD Productions) Nord et Est
Réseau navigable français : rivières navigables et principaux canaux

    Canal latéral à la Marne
    Canal latéral à l'Oise
    Canal latéral à l'Aisne
    Canal de la Sambre à l'Oise
    Canal de l'Aisne à la Marne
    Canal de l'Aisne à l'Oise
    Canal de la Haute-Saône ou « canal de Montbéliard à la haute Saône ». Inachevé, R partiellement
    Canal de la Marne au Rhin
    Canal de la Somme
    Canal de Bergues
    Canal de la Bruche. R
    Canal de Colmar
    Canal des Français. A
    Canal de Neuf-Brisach (ou « canal Vauban », ou « canal de Rouffach »). A
    Canal de Bourbourg
    Canal de la Colme. R partiellement
    Canal de la Sambre
    Canal de l'Est (ou « canal des Vosges » -partie sud- et « canal de la Meuse » -partie nord-)
    Canal de jonction de Nancy
    Canal de Furnes
    Canal de l'Oise à l'Aisne
    Canal de Roubaix. R (en cours de réhabilitation)
    Canaux d'Hazebrouck : canal de Préaven, canal de la Bourre, canal de la Nieppe, canal d'Hazebrouck. R
    Canal de Lens
    Canal de Calais
    Canal de Guines
    Canal d'Audruick
    Canal d'Ardres
    Canal de la Houlle
    Canal de Saint-Quentin
    Canal de l'Escaut (ou Escaut canalisé)
    Canal des Ardennes
    Canal de Vouziers (Embranchement du précédent)
    Canal des houillères de la Sarre ou « canal de la Sarre »
    Canal des Salines de l'Est (ou « canal de Dieuze »). Inachevé, R, A
    Canal du Nord
    Canal Dunkerque-Escaut qui se décompose en
        Canal de la Sensée
        Canal de la Deule
        Canal de Neufossé
        Canal d'Aire à la Bassée
        Canal de Mardyck
    Canal du Rhône au Rhin
    Canal de Dérivation du Rhône
    Canal Niffer-Mulhouse
    Grand canal d'Alsace

Normandie et Bretagne

    Canal de Nantes à Brest. (coupé actuellement entre Carhaix et Pontivy par le barrage de Guerlédan)
    Canal du Blavet
    Canal d'Ille-et-Rance
    Canal de Caen à la mer
    Canal de Coutances (ou « rivière Soulles canalisée »). R
    Canal de Vire et Taute. R
    Canal maritime du Haut-Dick ou « canal de Carentan à la mer »
    Canal des Espagnols. Inachevé, A
    Canal du Plessis (ou « canal d'Auvers »). R
    Canal maritime de Tancarville
    Canal d'Eu au Tréport
    Canal d'Harfleur A

Centre, Berry et Bourgogne

    Canal latéral à la Loire
    Canal de Berry, comprenant aussi les canaux de Tessiaux et de Saint-Louis. A partiellement
    Canal de jonction du Cher à la Loire à Tours. A
    Canal de la Sauldre. R
    Canal de Bourgogne
    Canal du Nivernais, comprenant le canal de Vermenton
    Canal de Briare, (ou « canal de Loire en Seine »)
    Canal d'Orléans. R (en cours de réhabilitation)
    Canal de Roanne à Digoin
    Canal du Centre ou « canal du Charolais »
    Rigole de l'Arroux. R
    Rigole de Torcy. R
    Canal gallo-romain d'Autun. A
    Canal du Loing

Aquitaine et Méditerranée

    Canal de Jonction du canal du Midi à la Robine de Narbonne
    Canal latéral à la Garonne (ou « canal de Garonne »)
    Canal de Brienne (ou « canal Saint-Pierre »)
    Canal de Montech (ou « canal de l'embranchement de Montauban »)
    Canal de Marseille au Rhône. R partiellement (coupé dans le tunnel du Rove)
    Canal de la Gravona (Ville d'Ajaccio) (Adduction d'eau)
    Canal des Landes (ou « canal Trans-aquitain »). Inachevé, R partiellement
    Canal de Lalinde. R
    Canal du Midi
    Canal de la Robine de Narbonne
    Canal de Graves (ou « rivière Lez canalisée »). R partiellement. En cours de réhabilitation
    Canal de Lunel. R et A partiellement
    Canal de Bourgidou. R
    Canal de Sylvéréal. R
    Canal du Rhône à Sète (ou « canal des Étangs »)
    Canal du Rhône à Fos
    Canal d'Arles à Bouc. R partiellement
    Canal Saint-Louis
    Canalet (parallèle au Lot à Aiguillon)

Bassin Parisien

    Canal de Chelles
    Canal de la Haute-Seine. Inachevé, R et A partiellement
    Canal Saint-Etienne R
    Canal de Sauvages R
    Canal du Docteur. A
    Canal de Courtavant R
    Canal de la Marne à la Saône ou « canal de Champagne en Bourgogne »
    Canal de Briare, (ou « canal de Loire en Seine »)
    Canal latéral à l'Oise
    Canal de l'Aisne à la Marne
    Canal de l'Aisne à l'Oise
    Canal latéral à la Marne
    Canal de l'Ourcq et canal du Clignon
    Canal Saint-Martin (Paris)
    Canal Saint-Denis
    Canal de l'Essonne ou « canal de Châteaubourg ». Inachevé, R, A

Entre Loire et Gironde

    Canal de la Gachère (ou « canal de la Bauduère »). R
    Canal de la Charente à la Seudre (ou « canal de la Bridoire »). R
    Canal de Brouage. R
    Canal de Marans à La Rochelle (ou « canal de Rompsay »). R
    Canal de Luçon. R
    Canal maritime de Marans à la mer (ou « canal maritime du Brault ») (dérivation de la Sèvre Niortaise).
    Canal de Bourneau
    Canal de la jeune Autise
    Canal de la vieille Autise
    Canal du Mignon. R partiellement
    Canal Saint-Martin (Sèvre Niortaise)
    Canal du Forez

Anjou, basse-Loire

    Canal maritime de la Basse Loire (ou « canal de la Martinière »). R
    Canal de Monsieur (ou « rivière Layon canalisée »). R
    Canal de la Dive. R
    Canal de Buzay. R
    Canal de Haute Perche. Inachevé, R

Bassin Rhône-Saône

    Canal de Donzère-Mondragon (dérivation du Rhône canalisé)
    Canal de Givors. Inachevé, A
    Canal de Pont-de-Vaux
    Canal du Rhône au Rhin
    Canal de Jonage. R
    Canal du Rhône à Fos
    Canal d'Arles à Bouc. R partiellement
    Canal Saint-Louis


Publié le 15/12/2012
Les Canaux de France - Création et publication Michel (MD Productions)
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Terrible incendie au Pont Mathilde de Rouen

Un comité d'experts s'est réuni le 14 novembre pour évoquer l'avenir du Pont Mathilde sérieusement endommagé par un incendie, suite à l'explosion d'un camion citerne.

D'après les premières observations, il semblerait que, malgré des températures portées à 650 - 800 ° C, l'ouvrage a subi d'imprtants dégâts, mais ne menace cependant pas ruine.

Si les appareils d'appui et la résistance de l'acier le permettent, une réouverture aux véhicules légers limitée à deux fois une voie pourrait être envisagée.

Publié le 11/12/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Parc et jardin du Château des Ravalets

Alors qu'existait un parc Renaissance avec ses douves, le parc a été redessiné vers 1870 avec deux étangs et une grotte. Il est orné d'une serre construite entre 1872 et 1875 et de nombreuses plantes exotiques. Ce parc, acquis par la ville de Cherbourg est devenu jardin public en 1935. La tempête de 1987 a provoqué de gros dégâts. Le site, classé, est inscrit au pré-inventaire des jardins remarquables.

Le château des Ravalet (localement nommé château de Tourlaville), est un château de style Renaissance en schiste bleu, construit entre 1562 et 1575, propriété de la commune de Cherbourg-Octeville, et situé sur la commune de Tourlaville, en Normandie.

Publié le 1/12/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Le Puy du Fou

Le Puy du Fou est un parc de loisirs à thématique historique. Il est en 2011 le quatrième parc à thème en France par sa fréquentation annuelle avec près de 1,5 million de visiteurs par an. Situé en Vendée, c'est également le lieu d'un spectacle nocturne pris en charge par des bénévoles retraçant l'histoire de la Vendée à travers le destin d'une famille : La Cinéscenie. On retrouve dans ce spectacle une vision idéalisée d'un consensus social qui aurait caractérisé la Vendée historique.

Le Puy du Fou n'est pas un village mais un lieu-dit de la commune des Épesses, situé dans le bocage du département de la Vendée, près des Herbiers et de Cholet et à 1 heure de Nantes et Angers. L'étymologie, du latin podium (hauteur, colline) et fagus (hêtre), conduit à interpréter ce toponyme comme la colline du hêtre ou sommet des hêtres.

le site officiel : http://www.puydufou.com/

Publié le 24/11/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Île de Majorque - 5/5

Aujourd'hui, dernier volet de la saga Majorcaine de Maichel, avec visite notament de Valldemossa et Palma...

Valldemossa se trouve à 17 km de Palma de Majorque dans la vallée de la sierra de Tramontana, plantée d'oliviers et d'amandiers. Elle est riche en sources naturelles et est entourée d'une végétation touffue et abondante. Elle se situe à 400 mètres d'altitude. Depuis le XIXe siècle, le monastère de Valldemossa, la Chartreuse, (La Cartuja en espagnol) a hébergé plusieurs hôtes éminents dont les plus célèbres furent Frédéric Chopin et George Sand qui décrit dans Un hiver à Majorque leur séjour sur l'île durant l'hiver 1838-1839.

Palma est la ville principale de l'île de Majorque, capitale de la communauté autonome des Îles Baléares en Espagne, et constitue à elle seule l'une des comarques de l'île. Le nom de la ville remonte à 123 avant J.-C., l'année où Quintus Cecelius Metellus fonda la cité et lui donna le nom des palmes reçues lors de son triomphe à Rome. Jusqu'en 2008, elle était appelée Palma de Majorque1 (en espagnol et en catalan, Palma de Mallorca). Elle compte environ 413 781 habitants (2008), soit presque la moitié de la population totale des Baléares et est située sur la côte sud de l'île dans la baie de Palma.

Publié le 17/11/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Île de Majorque - 4/5

Michel nous prèsente le 4éme épisode de son séjour à Majorque. Profitons-en pour découvrir la cuisine locale.

La cuisine baléarique est riche et variée, elle comporte notamment des touches de gastronomies arabe et africaine. On notera particulièrement :

    La sobrasada artesana (soubressade artisanale) : composition de porc, d'huile d'olives, et de poivrons ;
    L'ensaïmada : gâteau au sucre, aux œufs, et au saindoux, puis fourré (crème catalane, soubressade, charcuterie) ;
    La sope Mallorquine : soupe traditionnelle au pain, aux poivrons, aux oignons et à la tomate ;
    Le Polo el Loco : ancienne préparation d'origine française de porcelets embrochés et de dindes fourrées à la viande ;
    Le tumbet : sorte de ratatouille de poivrons, tomates, aubergines, mais avec des pommes de terre et dans courgettes, le tout frit et nappé de sauce tomate ;
    Les formatjades : petits chaussons fourrés à la viande ou au poisson ;
    le queso de Maó : fromage local.

Publié le 10/11/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Île de Majorque - 3/5

Lieux touristiques

Son Marroig est l'ancienne résidence de l'archiduc d'Autriche, Louis-Salvador de Hasbourg-Lorraine. Cette magnifique maison de style italien, construite au XIXe siècle, autour d'une tour fortifiée du VIe siècle, est devenue un musée et offre un très beau point de vue sur la mer.

Inaugurée en 1912, la ligne reliant Palma à Soller est la plus vieille de l'archipel des Baléares. Un vieux train en bois, le « Flecha roja » (« éclair rouge »), court toujours sur ses vingt-sept kilomètres de rail, le long de la Serra de Tramuntana, entre oliviers et amandiers.

Les bains maures, cachés dans une ruelle de Palma, datent du Xe siècle. Ils figurent parmi les rares vestiges de l'époque arabe. Le must : la salle carrée, rythmée par des colonnades et coiffée d'une coupole en demi-lune.

Au sommet d'une pinède surplombant la ville et la baie de Palma, le Castell Bellver compte parmi les constructions gothiques les mieux conservées d'Europe. Édifié au XIVe siècle, il a été le lieu de résidence des souverains majorquins.
   
Perdu en plein massif de la Derrera et fondé au XIIIe siècle, le monastère de Lluch, chef d'œuvre d'architecture composite, est un centre spirituel et culturel très actif. Chaque premier week-end d'août, des milliers de pèlerins vont encore se recueillir devant la Moretana, la vierge noire, saint patronne de l'île.
   
Déclarés monument naturel en 2001, les Fonts Ufanes, blottis au cœur d'une forêt de chênes, semblent sortis tout droit d'un monde imaginaire. En cas de fortes pluies, les eaux souterraines jallissent comme par enchantement du sol argileux, avec un débit allant de 3 000 à 100 000 litres par seconde.
   
Découvertes près de Porto Cristo, les grottes dels Hams, grottes des hameçons en dialecte majorquin, sont une enfilade de quatorze cavités plongeant les visiteurs jusqu'à trente mètres sous terre. « premières visions », « cimetière des fées », « rêve de l'ange » ... Les noms de salles suggère la magie des lieux.
   
Le parc naturel de Mondrago a été déclarée parc naturel en 1992. Ses 785 hectares abritent deux trésors de l'île : plusieurs espèces de lézards, mascottes de l'archipel, et les champs de posidonies, une plante sous-marine protégée car elle purifie l'eau et sert de repaire à de nombreuses espèces.

Publié le 3/11/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Île de Majorque - Deuxième partie

Voici donc la deuxième partie du tour de l'île fait par Michel.

4 îles principales (Majorque,Minorque, Ibiza et Formentera) et une centaine d'îlots constituent les îles baléares.
L'île de Majorque est la plus grande.

La présence humaine à Majorque remonte à la préhistoire. On a retrouvé des tombes et traces d'habitations datant du néolithique, soit 6000 à 4000 ans avant Jésus-Christ. L'île fut occupée par les Carthaginois avant d'être conquise en l'an 123 avant J.-C. par Quintus Caecilius Metellus – qui reçut le surnom de Balearicus – et de passer sous l'autorité de Rome. La période romaine fut favorable, et vit la fondation de Pollentia (Alcúdia) et Palmaria (Palma). L'économie reposait sur la culture de l'olivier, de la vigne et sur la production de sel.

Publié le 27/10/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Île de Majorque - Première partie

Elle fut habitée dès la période préhistorique (sites de Ses Païsses, près de la ville d'Artà), puis par les Romains (ruines d'Alcúdia, ex-Pollentia romaine), remplacés par les Maures almoravides, puis les Almohades (de 902 à 1229), suivis des Catalans. L'île fut le centre d'un royaume indépendant qui exista de 1276 à 1344, le royaume de Majorque. Le catalan est la langue officielle avec le castillan.

Voir le portail officiel du tourisme : http://www.illesbalears.es/fra/majorque/home.jsp

Publié le 20/10/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Athènes et la Crête

Athènes — le nom est toujours pluriel —, en grec moderne Αθήνα [a'θina] / Athína, au singulier) est la capitale de la Grèce, ainsi que sa ville principale. La cité est renommée pour son passé glorieux pendant l'Antiquité. Elle est considérée comme le berceau de la civilisation occidentale et de la démocratie.

Athènes s'étend sur la plaine d'Attique, dominée par le mont Ægialée (en) à l'Ouest, le mont Parnès au nord, le mont Lycabette au nord-est (faisant partie de chaîne Pentélique), le mont Hymette à l'est, et le golfe Saronique au sud-ouest. En raison de ces limites naturelles, il est peu probable de voir la ville s'étendre beaucoup plus qu'elle ne l'est aujourd'hui. Par ailleurs, la géomorphologie d'Athènes contribue beaucoup aux problèmes de pollution atmosphérique dont elle souffre aujourd'hui (Los Angeles aux États-Unis connaît la même géomorphologie et les mêmes conséquences).

Les terres sont rocailleuses et peu fertiles. La ville antique était construite au pied de l'Acropole. Dans l'Antiquité et jusqu'au début du XXe siècle, le port du Pirée (en grec, Pireas) était une ville bien distincte mais il fait aujourd'hui partie de la ville.

Publié le 13/10/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Promenade au bord du Robec

Le Robec est une petite rivière de la Seine-Maritime, affluent de la Seine.

D'une longueur de 9 km environ1, la rivière prend sa source à Fontaine-sous-Préaux, traverse Darnétal et se jette dans la Seine à Rouen sans avoir reçu les eaux de l'Aubette, sa sœur qui navigue plus au sud en contrebas.

De la source en passant par Darnétal, de la rue des Petites-Eaux-du-Robec à la place Saint-Hilaire à Rouen, la rivière suit son cours, endiguée à l'air libre. Ensuite, elle coule dans des canalisations souterraines en centre-ville de Rouen.

En effet, partiellement recouverte en 1880, elle a été définitivement « enterrée » entre 1938 et 1941, c'est-à-dire canalisée et détournée dans des conduits enfouis sous terre. Cependant, un cours d'eau artificiel a été reconstitué rue Eau-de-Robec en surface de son cours traditionnel. Il est actionné par un système de pompe et alimenté par l'eau de la ville. Le véritable Robec suit, quant à lui, un parcours souterrain jusqu'à la Seine.

Publié le 6/10/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Ville D'Eu - son château et son musée

Eu est une commune française, située dans le département de la Seine-Maritime et la région Haute-Normandie.

Ses habitants sont les Eudois. Le nom de la ville d'Eu se prête à quelques jeux de mots. Ainsi, la bienséance veut qu'on dise et écrive : « le maire de la ville d'Eu ». Les Eudois peuvent ainsi prendre le train à la « gare d'Eu-la Mouillette ». Les cruciverbistes reconnaissent Eu comme étant le « trou normand » en deux lettres.

Le château

Situé en Normandie, au Nord de la Seine-Maritime, le château d'Eu Musée Louis-Philippe est classé Musée de France.

Le bâtiment actuel fut commencé en 1578 par Henri de Guise et Catherine de Clèves, puis terminé en 1665 par la Grande Mademoiselle, cousine germaine du roi Louis XIV.

Il devint la résidence d'été de Louis-Philippe, roi des Français (1830-1848), qui y reçut deux fois la reine Victoria d'Angleterre en 1843 et 1845, signifiant ainsi « l'Entente cordiale » entre la France et le Royaume-Uni.

Demeure de la famille d'Orléans jusqu'au début du XXe siècle, le château connut entre 1872 et 1886 une période de grands travaux sous la direction du célèbre architecte Eugène Viollet-le-Duc. En 1902, le château est touché par un incendie

voir aussi : http://www.ville-eu.fr/index.php

Publié le 29/09/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Terre Indigo

Terre indigo est une mini-série française en 8 épisodes de 90 minutes, créée par Gilles Gerardin et Éric-Emmanuel Schmitt d'après une idée originale de Sarah Romano et Claire Berger, réalisée par Jean Sagols et diffusée du 8 juillet 1996 au 26 août 1996 sur TF1.

1920 : après la faillite de leur vignoble bordelais, la famille Vallogne s'exile à Cuba où elle a investi jadis dans une terre apparemment florissante. En réalité, elle s'avère être un marais inexploitable.

Là-bas, ils sont accueillis par l'ancien métayer de la famille, Léon Bousqueyrolle. À peine arrivés, le jeune fils de Constance et Joseph succombe à la fièvre blanche. Constance sombre alors dans une dépression profonde.

De son côté, Mathilde s'affaire à un projet de digue permettant d'assécher les marais. Pendant ce temps, Pierre Vallogne s'échappe du bagne où il était incarcéré et se réfugie chez Clélia Debarbera, tenancière d'une maison de jeux. Cette nouvelle redonne le sourire à Constance alors que tous croient en la mort de Pierre.

Reine, la fille de Bousqueyrolle, accepte de se marier par nécessité à Diego Benaviles pour privilégier les intérêts de son père mais rencontre un certain Louis Debarbera, dont elle tombe amoureuse, qui s'avère être en fait Pierre qui cache son identité pour échapper à la police ...

Le jour des fiançailles de Reine avec Benaviles, Constance fait sensation dans une robe bleu indigo de sa création. Elle revoit Pierre et Reine, jalouse, rompt publiquement ses fiançailles au grand dam de son père ...

Publié le 22/09/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Guédelon - Construire pour comprendre

Michel nous présente aujoiurd'hui un projet médiéval de construction d'un château fort.

Guédelon ou le château de Guédelon est un chantier-médiéval de construction historique d'un château fort, débuté en 1997, selon les techniques et les matériaux utilisés au Moyen Âge. Projet architectural situé à Treigny, dans l'Yonne, visant à améliorer les connaissances en castellologie, la méthode de construction est celle des châteaux construits au XIIIe siècle de l'époque médiévale (fin du XIIe siècle jusqu'au début XIVe siècle, en cohérence avec le type d'architecture philippienne), en partant d'un site vierge et en utilisant uniquement des techniques de l'époque telles qu'elles étaient connues en Puisaye dans l'Yonne.

Publié le 15/09/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Les jardins de Claude MONNET à GIVERNY

Giverny est une commune française, située dans le département de l'Eure et la région Haute-Normandie. Ses habitants sont appelés les Givernois.
La commune est située à 5 km environ à l'est de Vernon au confluent de la Seine et de l'Epte. Elle se trouve aux portes du Vexin normand. Giverny fait partie de la Communauté d'agglomération des Portes de l'Eure (la Cape).

Quelques dates :
1996 : Visite de Hillary Clinton, épouse du président des États-Unis.
2001 : Mort de Gérald van der Kemp qui a rénové la maison et les jardins de Monet. Il est enterré non loin de ce dernier.
2007 : Visite de l'Empereur du Japon.
2009 : le musée d'art américain devient le musée des impressionnismes Giverny.

Vous pouvez continuer la visite, après le diaporama en cliquant sur le lien de la fondation Claude Monnet :

http://www.fondation-monet.fr/fr/

Publié le 8/9/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

La vallée troglodytique des Goupillières

Cette semaine, voyage vers Azay-le-Rideau en Indre et Loire.
Vous pourrez y visiter 3 fermes creusées dans le tuffeau (pierre tendre crayeuse). Vous pouvez aussi connaître les dates et heures des visites sur le site officiel (lien ci-dessous). Bonne visite.

http://www.troglodytedesgoupillieres.fr/

Publié le 1/09/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Mon village d'Amfreville la Mivoie

Cette semaine, Michel a décidé de nous présenter son village. Vous allez bientôt connaître le pourquoi de cette curieuse appellation.

Amfreville-la-Mivoie est une commune française, située dans le département de la Seine-Maritime et la région Haute-Normandie.

Ses habitants sont les Amfrevillais et les Amfrevillaises. Amfreville-la-Mivoie est situé à 5 km au sud de Rouen, sur la rive droite et la rive gauche de la Seine. Commune du pays de Rouen ou Rouennais située dans le canton de Boos.

Le site officiel de la mairie : http://www.amfreville-la-mivoie.org/index.php

Publié le 25/08/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Les Flammes du souvenir

    
Voici une évocation haute en couleurs de la guerre de 14 avec la "plume" de Michel.

Vous pouvez suivre l'évènement et la vie de la commune sur son site web : http://www.vievreterredemysteres.fr/

Les 8, 9, 13, 14, 15, 16, 22, 23, 29 et 30 juillet 2011 , durée 1h55
au Manoir de la Fortière à Epreville-en-Lieuvin, entre Bernay et Pont-Audemer (27)

Jouée et chantée en direct, cette grande fresque parcourt l'histoire des 8 cantons de l'Ouest de l'Eure.
Après « Vièvre terre de mystères », forte de plus 20 ans d'expérience, l'équipe allie 13 professionnels du spectacle et 130 comédiens et figurants locaux Sa nouvelle création est servie par les toutes dernières technologies : son quadriphonique, lumière en trichromie, effets pyrotechniques… et 9 court-métrages projetés en vidéo sur le manoir.
La force du théâtre vivant et des chants polyphoniques associent la magie du cinéma pour créer une dimension exceptionnelle et une véritable féerie nocturne.

Production: Loisirs et Culture Vièvre Lieuvin
Création artistique: Compagnie Théâtre des Trois Gros

Nouveautés:
  • les torchères qui donnent du relief aux "Flammes du Souvenir"
  • tous les comédiens sont désormais équipés de micro HF, améliorant la qualité du son et la compréhension des dialogues d'un vrai spectacle joué et chanté en direct  données recueillies sur le site http://www.normandie-accueil.fr/Spectacle-du-Vievre,3,16,58.html

Publié le 18/08/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Ballade dans le Sud 5/5 - Montpellier le Vieux - Bambouseraie d'Anduze - Orange

Pour ce 5ème et dernier épisode de ses vacances printanières, Michel nous fait visiter le chaos de Montpellier le Vieux et la bambouseraie d'Anduze, Orange

Montpellier-le-Vieux est un chaos rocheux ruiniforme sur le Causse Noir, bordé au sud par les Gorges de la Dourbie, situé au nord-est de Millau et du Viaduc de Millau, sur la commune de La Roque-Sainte-Marguerite. La roche est constituée de dolomite. Le chaos couvre 120 hectares.

La bambouseraie de Prafrance (connue aussi sous le nom Bambouseraie d'Anduze) est un jardin exotique situé à Générargues dans le Gard.
Unique en Europe par ses dimensions, la bambouseraie de Prafrance se situe dans un domaine d'une superficie de 34 hectares (le parc, seule partie ouverte au public, couvre à lui seul 15 hectares) à 11 km au sud-ouest d'Alès et à 2 km au nord d'Anduze. Elle contient des bambous plantés à partir de 1856 par Eugène Mazel.

Orange, surnommée la « Cité des Princes », est une commune française située au nord-ouest du département de Vaucluse et de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Ses habitants sont appelés les Orangeois.

Publié le 12/08/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Ballade dans le Sud 4/5 - Nord du Lubéron

Fontaine du Vaucluse, L'Isle-sur-la-Sorgue, Gordes et les Ocres du Roussillon au menu...

Le Luberon est un massif montagneux français peu élevé qui s'étend d'est en ouest entre les Alpes-de-Haute-Provence et le département du Vaucluse.

Le massif mesure plus de 60 kilomètres de long pour une largeur de 5 kilomètres environ et son point culminant est le Mourre Nègre, sommet arrondi qui s'élève à 1 125 mètres d'altitude, dans le Grand Luberon.

Son relief calcaire et son climat lui apportent une grande variété d'écosystèmes et l'ont toujours tenu relativement éloigné des grands événements de l'histoire, tout en étant la source d'une économie variée.

Publié le 04/08/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Ballade dans le Sud 3/5 - Avignon et les Alpilles

Cette fois-ci, cap sur Avignon, Arles, Fontvieille...

Avignon est une commune du sud de la France, située dans le Vaucluse en Provence-Alpes-Côte d'Azur, et installée sur la rive gauche du Rhône qui marque la limite avec le Gard et la région Languedoc-Roussillon. Au sud d'Avignon, c'est la Durance qui sépare la ville des Bouches du Rhône. Sur les 89 592 habitants de la commune au 1er janvier 20092, environ 15 000 demeuraient intra-muros. L'unité urbaine3 (c'est-à-dire l'agglomération au sens morphologique telle que la définit l'Insee) comptait 440 770 habitants en 2008. Avignon est aussi au coeur d'une vaste aire urbaine de 507 626 habitants en 20085, la seizième de France par sa population.

Surnommée la « cité des papes » en raison de la présence des papes de 1309 à 1423, elle est actuellement la plus grande ville et le chef-lieu du département de Vaucluse. C'est l'une des rares villes françaises à avoir conservé ses remparts, son centre historique, composé du palais des papes, de l'ensemble épiscopal, du Rocher des Doms et du pont d'Avignon. Elle a été classée patrimoine mondial de l'UNESCO sous les critères I, II et IV.

Vitrine artistique et culturelle, la renommée de son principal festival, connu sous le nom de festival d'Avignon, a largement dépassé les frontières françaises. La ville a été capitale européenne de la culture en 2000. Ses habitants sont appelés les Avignonnais.

Publié le 28/07/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Ballade dans le Sud 2/5 - Les Gorges du Tarn - Suite

Dans la série "Ballade dans le Sud", voici le deuxième et dernier volet des "Gorges du Tarn". Bonne ballade avec Michel.

Publié le 21/07/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Ballade dans le Sud 1/5 - Les Gorges du Tarn

Michel nous invite à partager dans cette première partie sa randonnée dans les Gorges du Tarn. La semaine prochaine, il nous fera découvrir les Gorges de la Jonte.

Les gorges sont creusées dans des calcaires du secondaire qui partent du Bajocien à la base (barres dolomitiques), se poursuivent par le Bathonien inférieur au dessus, caractérisé par un talus incliné, et enfin se terminent par de grandes falaises verticales (dolomie bathonienne et dolomie du jurassique supérieur). Cette architecture relativement simple caractérise la partie aval des gorges (entre les Vignes et le Rozier) mais pour ce qui est de l'amont, la présence de failles (faille de Hauterive, accident subméridien de Ste Enimie qui traverse également tout le causse Méjean) y rend la géologie plus complexe. Ce sont ces failles qui sont justement à l'origine de deux exsurgences au débit très important dans la région de Ste Enimie : la source de Burle et la source de Coussac, cette dernière tombant en cascade dans le Tarn1. Ces sources semblent drainer une partie importante du causse de Sauveterre alors que de l'autre côté de la rivière, l'exsurgence de Castelbouc, également très puissante, draine une bonne partie du causse Méjean (jusqu'à l'aven de Hures). Il existe par ailleurs d'autres résurgences tout au long du Tarn plus ou moins abondantes (on en a dénombré une quarantaine) dont celle de Cénaret à Saint Chély du Tarn qui a la particularité d'alimenter un petit lac souterrain (30 m de diamètre et huit mètres de profondeur) dans la grotte du même nom.

(Source Wikipédia)

Publié le 14/07/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Pléneuf - Val André

Pléneuf-Val-André est une commune française, située dans le département des Côtes-d'Armor et la région Bretagne.

Elle est connue comme station balnéaire familiale, située sur la côte est de la baie de Saint-Brieuc, dite « Côte de Penthièvre ». Sa population monte à plus 16 000 habitants durant l'été.

Elle se trouve à 25 km à l'est de Saint-Brieuc et à 13 km au nord de Lamballe.

Publié le 08/07/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Flânerie au bord de l'Ill à Strasbourg

Il existe deux rivières qui portent ce nom et qui se jettent toutes les deux dans le Rhin :
l'Ill, une rivière française de 223 km de long, affluente du Rhin, baignant la plaine d'Alsace
l'Ill, une rivière autrichienne de 72 km de long, affluente du Rhin, dans la province du Vorarlberg dans l'ouest de l'Autriche ;

Pour la rivière française, L'Ill prend sa source dans le Jura alsacien à Winkel. À Mulhouse, l'Ill se divisait originellement en deux bras pour former une petite île sur laquelle, selon la légende, se serait implanté un moulin à eau autour duquel se serait bâtie la ville de Mulhouse. Ces bras ont ensuite, au cours du Moyen Âge, été aménagés et divisés pour servir de douves aux remparts de la ville. De nos jours, la plupart des douves ont été comblées.

Publié le 30/06/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Chutes Victoria

Les chutes Victoria sont l'une des plus spectaculaires chutes d'eau du monde. Elles donnent un spectacle particulièrement remarquable, par leur disposition particulière - elles se jettent dans une longue faille du plateau, pour s'échapper par un étroit canyon.
Bien qu'elles fussent connues des populations locales sous le nom de Mosi-oa-Tunya, la « fumée qui gronde », David Livingstone, l'explorateur écossais qui fut le premier Européen à observer les chutes en 1855, les renomma en l'honneur de la Reine Victoria du Royaume-Uni. La ville zambienne voisine porte le nom de l'explorateur.

Publié le 24/06/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Les vacances de Flo en Normandie

De Gaillon à Lisieux, de Vernon à Rouen, Michel nous promène sur ses terres...

La Normandie est une ancienne province française. Elle est aujourd'hui un espace géographico-culturel, dont trois collectivités territoriales portent le nom en partage :
    les deux régions administratives françaises de Haute-Normandie et de Basse-Normandie (cette dernière est la région de quelqu'un que nous connaissons, j'ai nommé André)
    le duché de Normandie, composé des bailliages de Jersey (92 000 habitants) et de Guernesey (66 000 habitants), sur lequel les monarques de Grande-Bretagne exercent la souveraineté sous le titre de « duc de Normandie ».

Au total, la Normandie compte 30 100 km² pour une population de 3 450 000 habitants

Publié le 18/06/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Novaro - Maître verrier

Michel a eu la chance de pouvoir prendre des photos lors de l'exposition de St Aubin-les-Elbeuf. Il nous les fait partager ici. De belles images d'un beau métier...

Souffleur de verre, étonnant coloriste, Jean-Claude Novaro est intéressé par la recherche pure qu'il ne cesse de remettre en question pour la faire progresser, aller toujours plus loin dans la création de pièces qui lui sont personnelles et où interviennent le savoir-faire, l'imagination créatrice et l'intuition : autant de qualités qu'il possède et qui sont le propre du maître verrier.
Il naît à Antibes en 1943, et entre à l'âge de 14 ans dans la verrerie de Biot.
En 1977, il crée sa propre verrerie dans laquelle il mène de front production et recherche. Il met au point un certain nombre de modèles et aborde simultanément plusieurs techniques. Sa parfaite connaissance de la matière et ses idées originales font naître des pièces inattendues qui ne doivent référence à rien de connu jusqu'alors. En effet tout à fait autodidacte, il réinvente tout. Jean-Claude Novaro travaille les formes mais également la réactivité du matériau verre confronté aux adjonction d'émaux, oxydes métalliques, inclusions de feuille d'or et d'argent et colorations soit en surface, soit entre deux couches de cristal clair.
Jean-Claude Novaro a des possibilités créatives inépuisables, que rien ne rebute, ni le poids et l'importance des pièces, ni les techniques les plus élaborées et les plus complexes. Il sait compliquer et appliquer toutes les techniques, les combiner entre elles dans des prouesses qu'il est le seul à pouvoir mener

http://www.place-des-arts.fr/Novaro.html


Novaro par Senneville-Yole-Club


Publié le 07/06/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Michel Gérard Joseph Colucci

Michel, militant des restos, nous présente aujourd'hui un diaporama qu'il a réalisé sur le grand humoriste que fut Coluche.

Fils de Honorio Colucci (originaire d'un petit village italien dans la région de Frosinone, Casalvieri) et de Simone Bouyer, il adopte le pseudonyme « Coluche » à l'âge de 26 ans, au tout début de sa carrière.

Revendiquant sa grossièreté mais selon lui-même « sans jamais tomber dans la vulgarité », l'humoriste donne très tôt un style nouveau et sarcastique par sa liberté d'expression, dans le domaine du music-hall, en s'attaquant notamment aux tabous, puis aux valeurs morales et politiques de la société contemporaine. En 1974, il devient célèbre en parodiant un jeu télévisé : le Schmilblick.

Avant 1976, il occupe des rôles de second plan au cinéma avant de camper des personnages plus centraux puis de tenir le haut de l'affiche durant les années 1980, essentiellement pour des comédies. En 1984, il obtient un César du meilleur acteur pour son rôle dramatique dans Tchao pantin.

Tour à tour provocateur ou agitateur par ses prises de positions sociales, il se présente à l'élection présidentielle de 1981 avant de se retirer2.

Devenu très populaire et apprécié des médias, il fonde en 1985 l'association Les Restaurants du cœur, relais d'aide aux plus pauvres, quelques mois avant de mourir dans un accident de moto.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Coluche

Publié le 02/06/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Rambouillet

Rambouillet est une commune française située dans le sud du département des Yvelines, en région Île-de-France. C'est l'une des sous-préfectures du département.

La commune de Rambouillet se situe dans le sud-ouest de la région Île-de-France, à 50 km de Paris et à 32 km de Versailles, préfecture du département des Yvelines.

Le territoire communal est constitué à 80 % d'espaces ruraux essentiellement boisés. Les zones boisées se trouvent principalement dans le nord et l'est de l'ouest de la commune ainsi que dans sa frange sud-est.

L'urbanisation, bloquée à l'ouest par la présence du château et de son domaine, s'est étendue vers le sud le long de la nationale 10, où s'est installée une zone d'activité, et vers l'est, entre la nationale 10 et la Drouette, avec d'importantes zones pavillonnaires

Le château de Rambouillet, dont la construction a commencé en 1375, reçut François Rabelais, médecin du roi, et François Ier, qui aimait y chasser. Le 31 mars 1547, il y mourut dans la tour du château qui a gardé depuis son nom. Propriété des d'Angennes, de Joseph Fleuriau d'Armenonville, garde des sceaux de France, du comte de Toulouse, fils naturel légitimé de Louis XIV et de Madame de Montespan, puis de son fils le duc de Penthièvre, il fut acquis par Louis XVI qui fit construire dans le parc la laiterie de la Reine pour essayer (en vain) d'y intéresser Marie-Antoinette. Après la Révolution, Napoléon la fit restaurer. Il y passa sa dernière nuit avant de partir pour Sainte Hélène. C'est là que Charles X, fuyant Paris à la suite de l'insurrection dite des « Trois Glorieuses », vient se réfugier avec la plus grande partie de sa famille le 31 juillet 1830. Deux jours plus tard, le roi, de même que le Dauphin, abdiqua en faveur du duc de Bordeaux. C'est le Président Félix Faure qui fit de Rambouillet sa résidence d'été en 1896. Jusqu'à la fin 2009, Rambouillet est resté l'une des résidences du Président de la République, surtout utilisée pour des conférences internationales (comme le G6, en 1975), réception de chefs d'État étrangers, etc.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Rambouillet

Publié le 26/05/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Vietnam

Le Viêt Nam (Viêtnam, Viêt-nam, Vietnam ou Viet Nam), en forme longue la République socialiste du Viêt Nam (République socialiste du Viêtnam, République socialiste du Viêt-nam, République socialiste du Vietnam ou République socialiste du Viet Nam), en vietnamien Vie^.t Nam Prononciation du titre dans sa version originale et Co^.ng hoà Xã ho^.i Chu? nghi~a Vie^.t Nam Prononciation du titre dans sa version originale, est un pays d'Asie du Sud-Est situé à l'Est de la péninsule indochinoise. Il a une superficie de 341 690 km2 et compte environ 91 millions d'habitants depuis 2011. Il est bordé par la Chine au nord, le Laos, le Cambodge et le golfe de Thaïlande à l'ouest et la mer de Chine méridionale à l'est et au sud. Sa capitale est Hanoï.  (http://fr.wikipedia.org/wiki/Vi%C3%AAt_Nam)

Publié le 19/05/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Blangy-sur-Bresle

Située près d'Abbeville (30 kms), desservie par l'A28 et la ligne ferroviaire de Beauvais au Tréport, Blangy-sur-Bresle compte environ 3000 habitants.

Si vous souhaitez visiter le musée de la verrerie, retrouvez ici les horaires d'ouverture et les tarifs.

Publié le 12/05/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

La coulée verte

Virée du Quay Branly jusqu'à Massy, en passant par Issy-les-Moulineaux, Malakoff (début officiel de cette coulée verte), Châtillon, Fontenay-aux-Roses, Le Plessis Robinson, Sceaux, Châtenay-Malabry, Antony et Verrières-le-Buisson. Décidée par le Conseil Général des Hauts de Seine, elle est gérée par le Syndicat mixte d'étude et de réalisation de la Coulée verte du sud parisien (SMER).

Publié le 04/05/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Colombey-les-Deux-Eglises

La localité de Colombey-les-Deux-Eglises compte 700 habitants. Si elle est très connue aujourd'hui, c'est bien évidemment par "La Boisserie" (ancienne brasserie rebaptisée) où a longtemps résidé le Général De Gaulle (1934 - 1970).

La croix de Lorraine érigée par souscription nationale au sommet de la Montagne (397 m) atteint 44 m de hauteur pour un poids évalué à 1 500 tonnes. Elle a été inaugurée par Georges POMPIDOU le 18 juin 1972.

Publié le 21/04/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Voyage en Sicile

La Sicile a pour Chef Lieu Palerme. Région autonome d'Italie séparée de celle-ci par le détroit de Messine (3 kms). On connaît l'ïle pour les trésors d'architecture qu'elle renferme, ses temples, ses théâtres, mais aussi pour la fureur de son volcan, l'Etna. Si les 9 provinces siciliennes comptent ensemble un peu plus de 5 millions d'habitants, la province de Messine attire à elle seule environ 5 millions de touristes chaque année.

Publié le 14/04/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Le Pays Basque Atlantique (Euskal Herria)

    
L'ami Michel  nous fait découvrir aujourd'hui, avec son objectif, d'anciennes provinces. Il s'agit de :
  • Le Labourd : 220 000 habitants, comprenant les villes portuaires de Hendaye à Bayonne
  • la Basse Navarre 300 000 habitants. En général, on connaît bien son chef lieu - Saint-Jean Pied de Port
  • et, pour finir, la Soule : 17 800 habitants, autour de Mauléon, partie très escarpée du pays basque. C'est ici que la tradition est la mieux conservée. 
Au sud, 4 autres provinces forment le Pays Basque espagnol.

Publié le 7/04/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

L'Île Maurice

L'île MAURICE présente des régions aux multiples visages. Les Mauriciens vous diront d'ailleurs que la population, l'art culinaire , ainsi que la culture ''créole'' changent d'un endroit à l'autre avec ce mélange harmonieux des gens aux croyances diverses.
Ce n'est pas seulement les belles plages avec le lagon éblouissant qui font le charme de cette petite île, c'est l'accueil chaleureux que l'on vous réserve dans le SUD méconnu et pourtant si intéressant, car plus sauvage avec la mer qui vient avec force balayer la roche basaltique. Le sourire de ce peuple coloré, enfin idépendant, est un encouragement à revenir, encore et encore.
Bonne soirée à vous et A+ .

Michel

Publié le 31/03/2012
                             
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Grande traversée de la Réunion (2/2)

Voici la deuxième et dernière partie de la traversée de la Réunion de Michel. Lorsque l'on voit les parcours, les dénivelés et la nature des chemins, sentiers et autres.... Respect pour les randonneurs !
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Grande traversée de la Réunion (1/2)

Cette semaine, Michel nous emmène visiter une île qui lui tient particulièrement à coeur. La Réunion. Voici donc la première partie de son reportage. A l'époque, les appareils numériques n'existaient encore que dans le rêve des chercheurs... Aussi, il s'agit ici de tirages papier numérisés et vous ne tiendrez pas rigueur à Michel de la moindre qualité des images. La semaine prochaine, je publierai la seconde et dernière partie de cette grande traversée.

Publié le 18/03/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Voyage au Maroc (2ème partie)

Voici le 2ème volet du voyage de Michel au Maroc avec les villes du sud marocain...

Publié le 10/03/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Voyage au Maroc (1ère partie)

je vous emmene faire un circuit dans ce beau pays, voyage que nous avons effectué du 12 au 24 mai 2006 à l'occasion de mes 70 ans. Nous visiterons les villes impériales que sont CASABLANCA( puisque notre avion nous y dépose ) RABAT, MEKHNÈS, FÈS et MARRAKECH (ville d'ou nous repartirons.
  Mais dans le périple qui s'effectue en car, nous visiterons le site archéologique de VOLUBILIS, ERFOUD et sa palmeraie en passant par le moyen Atlas avec franchissement de plusieurs cols. Une excursion en 4/4 aux dunes de MERZOUGA, continuation pat TINERGHIR, via le KSAR de TOUROUG et son oasis. Les gorges du TODRA, puis la vallée du DADES et celle d'EL FELÂA des M'GOUNA, le pays des roses.OUARZAZATE et la casbah de TAUOURIRT puis ZAGORA avec la balade à dos de dromadaire dans la palmeraie. La vallée du DRAA, parsemée de casbahs et de Ksour. TAROUDANT et ses remparts avec l'artisanat berbère. AGADIR, ESSAOUIRA pour terminer par MARRAKECH ou l'on aura de nombreuses visites et un dîner spectacle avec la fantasia.
    Un circuit haut de gamme pour les prestations car les hôtel **** étoiles sont d'un luxe et les repas ont lieu bien souvent dans de très beaux riads avec les danses typiques du MAROC.

Publié le 03/03/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Sur les traces de Michel Strogoff

Michel nous conduit cette fois de la place rouge à Moscou jusqu'à Irkoutsk, la capitale de la Sibérie orientale, tout comme Nicolas Korpanoff, plus connu sous le nom de Michel Strogoff (Korpanoff était le nom de Strogoff lorsqu'il était en mission.), l'avait fait il y a ... un certain temps !

Si vous voulez le relire.... http://beq.ebooksgratuits.com/vents/Verne-Strogoff.pdf

Publié le 25/02/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Voyage dans l'Ouest Américain

La Californie, les grands parcs naturels, le Grand Canyon, Las Vegas et bioen d'autres.... Voilà où nous emmène Michel aujourd'hui. Suivons ces pas à travers son objectif.

Publié le 17/02/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Croisière des 3 fleuves (deuxième partie)

Avec ce diaporama, voici la deuxième et dernière partie de la croisière de Michel, avec Coblence, Rudesheim, Heidelberg et Manheim. Bonne visite !

Publié le 09/02/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Croisière des 3 fleuves (première partie)

Avec ce diaporama en deux parties, on change complètement de secteur géographique, puisqu'il s'agit d'une croisière sur le Rhin, le Main et la Moselle. Tout de suite, voici le premier volet de cette croisière de Michel.

Publié le 04/02/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Voyage au Bénin - 4/4

Aujourd'hui, Michel nous fait découvrir la ville de  Grand Popo, et la rivière Mono, la cérémonie Awilé sur les bords du lac Ahémé...

Publié le 29/01/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Voyage au Bénin - 3/4

Cette fois-ci, Michel nous fait découvrir la piste qui mène à la Rivière Noire, Porto-Novo et sa cathédrale, Ganvié, le lac Nokoué et Cotonou, la plus grande ville du Bénin. On fait halte également à Séhomi et sa forêt sacrée.

Publié le 22/01/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Voyage au Bénin - 2/4

Avec Michel, ici les Terres Noires, le comptoir portugais de Ouidah, haut lieu du culte vaudou, la ferme expérimentale de Songhaï.

Publié le 15/1/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Le Bénin - 1ère partie

Pour cette première publication, Michel a choisi de vous parler du Bénin, un voyage qui lui a particulièrement tenu à coeur. Retrouvez avec lui ses prises de vue et sa musique locale.

Publié le 8/1/2012
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz


dernières modifications le dimanche 22 novembre 2015
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS