diaporamas Powerpoint (PPS) et autres en téléchargement

Si vous avez quelques PPS ou autres formats intéressants,  je suis preneur pour les publier sous votre pseudo. Préférences pour les paysages du monde, la Nature... Pas de sexe, de religion ou de politique SVP, ou alors quelque chose qui reste "léger" et qui sera adressé à la liste de diffusion du site par courriel. Merci

Les commentaires de cette rubrique sont (sauf indication contraire) des éléments fournis par le site Wikipédia

Merci de respecter le travail des diaporamistes. Les documents qu'ils vous proposent ne doivent en aucun cas être modifiés. Les photos contenues ne peuvent être utilisées sans leur consentement express.

Si vous n'arrivez pas à lire les présentations Powerpoint de cette page, vous pouvez télécharger gratuitement la visionneuse de Microsoft :

http://www.microsoft.com/fr-fr/download/details.aspx?id=6
http://www.01net.com/telecharger/windows/Bureautique/presentation/fiches/37345.html

Attention, Changement d'URL
A partir du 1er janvier 2015 l'adresse de MORHAIN FAMILY change.
http://famille.morhain.net demeure en ligne, mais, pour des raisons techniques nous ouvrons une V2 du site sur : http://famille2.morhain.net
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Promenade en Belgique

Un diapo transmis par Paul et Suzy

La Belgique partage ses frontières avec la France (645,6 km) au sud, les Pays-Bas (459,6 km)15 au nord, l'Allemagne (153,4 km)16 et le Luxembourg (150,4 km) à l'est et possède 73,1 km de frontières maritimes17 le long de la Mer du Nord. La superficie du pays est de 30 528 km2 ; et de 33 990 km2 en ajoutant les eaux territoriales18. La Belgique a une longueur maximale de 318 kilomètres de La Panne à Arlon et de 230 kilomètres de Turnhout à Virton.

Publié le 28/12/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

La transhumance en Aubrac

Un diaporama proposé par Marie-Thérèse et réalisé... par L'ARIE...JOIE
A voir également un site dédié à cette manifestation :

http://www.transhumanceaubrac.fr/

Publié le 21/12/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Moulins de France

Document transmis par André. Réalisation Carminé

Le moulin à eau, attesté en Europe depuis l'Antiquité (il est décrit dans le Traité d'architecture de Vitruve qui distingue les moulins à roues horizontales et à roues verticales), est plus ancien que le moulin à vent. La plus ancienne machine à eau connue utilisant un système de bielles et manivelles est représentée sur un bas-relief du IIIe siècle après J.-C. à Hiérapolis en Turquie. La scierie de Hiérapolis actionnait une paire de scies destinées à couper de la pierre. Au Moyen Âge, le moulin à eau se développe parallèlement à la disparition de l'esclavage, à partir du IXe siècle : l'utilisation de l'énergie hydraulique plutôt qu'animale ou humaine permet une productivité sans comparaison avec celle disponible dans l'Antiquité (chaque meule d'un moulin à eau peut moudre 150 kg de blé à l'heure ce qui correspond au travail de 40 esclaves et le moulin antique a encore des vitesses de meule lentes). Le passage à des moulins à rythme rapide (roue réceptrice devenue plus petite que la roue émettrice), à grande roue (grands rayons et grande pales assemblées se substituant aux pales monoxyles) caractérisent cette période médiévale, depuis les moulins à eau carolingiens (tel celui d'Audun-le-Tiche), jusqu'aux moulins du XIIIe siècle équipés d'arbres à cames qui permettent d'autres utilisations que le « moulin bladier » (pour la mouture des céréales : blé, seigle, orge), l'hydraulique étendant son domaine d'application à toutes les activités mécaniques (scie ou martinet hydraulique, métallurgie, foulon)6.

Au moins jusque dans les années 1700, on appelait « orbillion » « les endroits où il y a des pieux, ou de vieux vestiges de pieux, dans une Riviere où il y a eu un moulin, ou quelque autre édifice que la suite des temps a ruinez ». Les « huissiez de justice » pouvaient mettre en demeure les riverains ou propriétaires de les entretenir ou démolir pour qu'ils ne puissent pas « blesser les bateaux ».

Le moulin à eau, tout comme le moulin à vent, a été supplanté au XIXe siècle par l'arrivée de la machine à vapeur, puis par le moteur électrique.

Publié le 14/12/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Les mines d'argent à Sainte-Marie-Aux-Mines (Alsace)

Un diaporama transmis par Jean-Claude

Sainte-Marie-aux-Mines (Markirch en allemand) est une commune française, située dans le département du Haut-Rhin et la région Alsace.
On trouve encore autour de Sainte-Marie-aux-Mines de nombreuses anciennes mines qui ont depuis fort longtemps maintenant été abandonnées. Dans le district de Sainte-Marie-aux-Mines, on a repéré plus d'une centaine de puits appelés « Bingen » ou « Pingen », situés pour la plupart sur les crêtes des filons et qu'en raison de leur caractère primitif, tous les spécialistes s'accordent à reconnaître comme typiques de l'exploitation médiévale et même aloto-médiévale à ciel ouvert. Jusqu'à présent, le plus ancien site fouillé placé très haut dans la montagne, date de la première moitié du Xe siècle. Il est tout à fait logique de penser que les filons qui affleurent plus près de la vallée (Blumenthal, Fertrupt, Saint-Pierremont) ont été mis en exploitation bien avant. On raconte qu'un condamné à mort s'échappa dans les bois aux environs de Sainte-Marie-aux-Mines. Il cherchait des fruits sauvages et trébucha sur une pierre. C'était un filon d'argent et sa découverte fut à l'origine de l'exploitation minière dans le val de Lièpvre.

Publié le 7/12/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Merveilles de la Saxe

Un diapo proposé par Jean-Luc

La Saxe (en allemand Sachsen, en sorabe Sakska), officiellement appelée État libre de Saxe (Freistaat Sachsen), est l'un des seize länder composant l'Allemagne. En raison de son riche héritage architectural, sa capitale, Dresde est surnommée « la Florence de l'Elbe ».

D'autres grandes villes sont Leipzig (première par sa population), ville de commerce connue pour ses foires, notamment son salon du livre en mars, et Chemnitz. La Saxe compte près de quatre millions d'habitants. Elle est l'un des cinq « nouveaux länder » qui faisaient partie de la RDA jusqu'en 1990. Malgré une hausse du taux de chômage (janvier 2005 : 19,6 % ; avril 2012 : 10,3 %) la Saxe est, parmi les nouveaux länder, la région la plus dynamique économiquement. L'Elbe est le plus important fleuve qui coule en Saxe.

Publié le 30/11/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Croisière sur le Danube à bord du Beethoven

Un diaporama transmis par Chantal

Le Danube est le deuxième fleuve d'Europe par sa longueur (après la Volga qui coule entièrement en Russie). Il prend sa source dans la Forêt-Noire en Allemagne lorsque deux cours d'eau, la Brigach et la Breg, se rencontrent à Donaueschingen. C'est à partir de cet endroit que le fleuve prend le nom de Danube. Cependant, si l'on considère que la source officielle du Danube est celle de la Breg, la Brigach qui est un peu plus courte est donc le premier affluent important du fleuve.

Le Danube mesure 2 875 km à partir de Donaueschingen et 3 019 km à partir de sa source. Il coule vers l'est et baigne plusieurs capitales de l'Europe centrale, orientale et méridionale : Vienne, Bratislava, Budapest et Belgrade. Il se jette dans la mer Noire par un delta qui sépare la Roumanie et l'Ukraine. Le delta du Danube est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Publié le 23/11/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

La vie d'autrefois

un document proposé par Nicole
Autrefois, c'était quand vos grand-parents étaient enfants. À moins que vous ne soyiez vous même grand-parent, dans ce cas c'est quand vos parents étaient enfants. Par contre, si vous êtes seulement parent, autrefois c'était quand votre arrière-grand-oncle par alliance, celui qui boit un peu trop et qui se fait toujours remarquer aux mariages, était enfant.

Ce qui est sûr, c'est qu'autrefois, la vie était plus dure qu'aujourd'hui. Bizarrement, ça veut aussi dire que la vie était mieux mais on ne sait pas trop comment ni pourquoi. Pour beaucoup, autrefois c'était le bon vieux temps...

Publié le 16/11/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Prague

Diaporama fourni par Paul et Suzy

La population de Prague au 31 décembre 2010 s'élevait à 1 257 158 habitants, soit environ 12 % de la population totale de la République tchèque, et trois fois plus que la deuxième ville du pays, Brno.

On estime que 300 000 personnes, venues essentiellement de la Bohême-Centrale se déplacent quotidiennement vers Prague pour leur travail. Le prix de l'immobilier fait que, désormais de plus en plus inaccessible aux budgets moyens, Prague a tendance a stagner au profit de la Bohême-Centrale qui est la région la plus dynamique, démographiquement parlant, du pays.

Publié le 10/11/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Escapade en Bretagne et au Mont Saint-Michel

Ce diaporama, réalisé par ses soins, m'a été transmis par Roger

Le Mont-Saint-Michel a longtemps « appartenu » à quelques familles, qui se partageaient les commerces de la commune, et se succédaient à l'administration du village. Le tourisme est en effet la principale, et même quasi unique source de revenus de la commune malgré l'agriculture sur les polders. On compte une cinquantaine de commerces pour 3 millions de touristes, alors que seulement 25 personnes dorment chaque soir sur le Mont (moines inclus) hormis dans les hôtels.

Aujourd'hui, se partagent les principaux établissements de la commune :

    Éric Vannier, propriétaire du groupe de la Mère Poulard (détenant la moitié des restaurants, commerces et hôtels de la commune intra- et extra-muros, ainsi que trois musées) ;
    Jean-Yves Vételé, PDG de la Sodetour (cinq hôtels, un supermarché et des commerces tous extra-muros, dont le Mercure La Caserne) ;
    Patrick Gaulois, ancien édile, hôtelier et restaurateur intra-muros (et à Saint-Malo) ;
    des commerçants indépendants.

Le Mont-Saint-Michel est dénommée « commune touristique » depuis août 2009.

Publié le 2/11/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Pays Basque

Un document Powerpoint proposé par Marie-Thérèse

Le Pays basque ou Euskal Herria (parfois eskual herria), est un territoire qui renvoie à l'ethnie, soit la population de tradition, de culture et de langue basque (l' euskara) ainsi qu'à l'histoire basque. Il s'étend de l'Èbre à l'Adour, sur la France et l'Espagne, à cheval sur l'extrémité occidentale de la chaîne des Pyrénées, et est baigné par le golfe de Gascogne.

Il est difficile de préciser avec exactitude les contours d'Euskal Herria, dont les frontières administratives ne coïncident pas toujours avec les frontières ethniques et culturelles. Selon l'Académie de la langue basque, il s'agit des territoires basques nommés en 1643 par l'écrivain Axular dans l'avant-propos de son livre « Gero », à savoir les sept provinces basques traditionnelles (Zazpiak Bat) : le Labourd, la Soule, la Basse-Navarre, la Navarre, la Biscaye, l'Alava et le Guipuscoa.

Sur la base de cette définition, Euskal Herria recouvre 20 500 km2 et compte 3 millions d'habitants, répartis en trois entités politiques distinctes : deux communautés autonomes espagnoles, la Communauté autonome du Pays basque (dont les trois provinces, Alava, Guipuscoa et Biscaye, représentent 35 % du territoire et 72 % de la population totale), et la Navarre (plus de 50 % du territoire et 19 % de la population totale), ainsi qu'une portion du département français des Pyrénées-Atlantiques : le Pays basque français (le Labourd, la Basse-Navarre et la Soule représentent 15 % du territoire et 9 % de la population).

Publié le 26/10/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Voyage en Italie

Un envoi de l'ami André

L'Italie est une péninsule de l'Europe du Sud située au centre du bassin méditerranéen. D'une superficie de 301 300 km2, elle est longue de 1 360 km du nord au sud et couvre à 92 % la superficie de la région géographique italienne. Ouverte sur la mer Adriatique à l'est, la mer Tyrrhénienne à l'ouest, la mer Ionienne au Sud et la mer Ligure au nord-ouest, elle englobe de nombreuses îles dont les principales sont la Sicile et la Sardaigne. Au sud de l'Italie, on trouve les derniers volcans en activité d'Europe (si on exclut l'Islande), le Vésuve près de Naples, l'Etna en Sicile et le Stromboli dans les îles Éoliennes. Le centre de la péninsule et le nord du pays sont occupées par des chaînes de montagnes, les Apennins et la face interne de l'arc alpin. Ces régions sont impropres à des activités économiques importantes, mis à part les sports d'hiver ; toutefois ces zones sont un réservoir d'eau très important et donc un grand fournisseur d'hydroélectricité. Pour faciliter les liaisons nationales et internationales, les autorités ont fait de gros efforts d'aménagement. 8 000 km d'autoroute ont été construits. L'équipement des cols et le percement de grands tunnels comme ceux du Mont-Blanc ou du Fréjus relient l'Italie au reste de l'Europe.

Publié le 19/10/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Limousin

Un diaporama transmis par Jean-Claude

Le Limousin (Lemosin en occitan) est une région française composée des trois départements de la Corrèze, de la Creuse et de la Haute-Vienne. Elle est située en totalité dans le Massif central, dans sa partie nord-ouest. Ses habitants sont appelés les Limousins.

Le Limousin est la seule région française (avec la Franche-Comté) a posséder une cohérence culturelle et territoriale bimillénaire. Ses frontières sont à peu de choses près les mêmes que celles de la cité gallo-romaine des Lémovices (peuple gaulois). Faisant intégralement partie de l'Occitanie dont elle constitue une bordure septentrionale, la région Limousin actuelle est principalement issue du regroupement des anciennes provinces du Limousin et de la Marche, mais elle correspond surtout à l'ancien diocèse de Limoges, avatar christianisé des Lémovices. L'ancien comté carolingien de Limoges occupait aussi le même espace. La province fut, de l'Antiquité au XIIe siècle, une composante essentielle de l'Aquitaine. Région rurale, de tradition agricole (élevage et sylviculture) et industrielle, le Limousin est associé au Grand Sud-Ouest français. La région est bordée au nord par la région Centre, à l'ouest par Poitou-Charentes et l'Aquitaine, au sud par Midi-Pyrénées, et à l'est par l'Auvergne.

Publié le 12/10/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Madinina (Martinique) - l'Île aux fleurs

Un Powerpoint proposé par Jean-Luc

Les premiers habitants furent les indiens Arawak qui ont durent fuir devant les nouveaux arrivant, les indiens Caraïbes. Ceux-ci furent à leur tour décimés par les soldats européens, peu de temps après l'arrivée de Christophe Colomb, en 1502, le jour de la Saint-Martin. Appelée Madinina, « l'île aux fleurs » ou Jouanacaera, « l'île aux iguanes », la Martinique devient française en 1635, et est gérée par la Compagnie des Isles d'Amérique, créée par Richelieu. L'esclavage sera établi par la suite avec la création du code noir. Des milliers d'esclaves noirs seront amenés principalement d'Afrique de l'ouest. L'esclavage se perpétuant jusques en 1848. Le 24 février 1848, la monarchie de Juillet est renversée. François Arago, Ministre de la Marine et des colonies, admet la nécessité d'une émancipation des Noirs, mais souhaite ajourner cette question jusqu'au gouvernement définitif. Sous l'intervention pressante de Victor Schoelcher, sous-secrétaire d'Etat aux colonies, une série de décrets sont promulgués le 27 avril 1848. Le premier abolit l'esclavage mais prévoit un délai de 2 mois à compter de sa promulgation dans la colonie. Il prévoit en outre une indemnisation des anciens propriétaires d'esclaves. En 1848, en tant que commissaire général de la République, François Perrinon apporte à la Martinique, les premiers décrets d'abolition de l'esclavage. Il refuse de prêter serment à Napoléon III par attachement à l'idéal républicain. La colonisation succède au régime de l'esclavage jusqu'en 1946 Les leaders communistes d'après guerre, Aimé Césaire, Léopold Bissol, Georges Gratiant, remportent des victoires électorales en Martinique. Ils portent une proposition de loi à l'Assemblée Nationale. La question est débattue au Parlement, avec un rapporteur illustre, le jeune député-maire de Fort-de-France, Aimé Césaire. Ce débat parlementaire aboutit au vote de la loi de départementalisation du 19 mars 1946, date à laquelle l'île devient un département français d'outre-mer.

Publié le 5/10/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Jardin botanique tropical de Nong Nooch

Un document transmis par Chantal

Nong Nooch Tropical Botanical Garden est un jardin botanique et une attraction touristique situés à 17 kilomètres du centre de Pattaya au nord et 18 kilomètres de Sattahip au sud, dans la province de Chonburi en Thaïlande1.

C'est aussi un centre scientifique majeur dédié aux Cycas (plantes arborescentes de l'embranchement des Cycadophytes.)

Une partie des jardins est aménagée de passerelles suspendues et de tours d‘observation, permettant une vue d'ensemble du parc.

Nong Nooch Tropical Botanical Garden est le plus grand jardin botanique en Asie du Sud-Est.

Publié le 28/9/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Lyon

Un document signé P. Mary proposé par Paul et Suzy

En 2011, la commune comptait 491 268 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIème siècle, les recensements des communes de plus de 10 000 habitants ont lieu chaque année à la suite d'une enquête par sondage, contrairement aux autres communes qui ont un recensement réel tous les cinq ans.

Dans les années 1970-1980, la ville de Lyon a perdu plus de 100 000 habitants. On peut attribuer cette diminution à l'essor de la périurbanisation, au détriment de certains quartiers dégradés de la ville centre. La ville de Lyon retrouve un dynamisme démographique depuis les années 1980 passant de 413 000 habitants en 1982 à 491 000 en 2011, soit 78 000 habitants de plus en 29 ans, mais la remontée spectaculaire a réellement commencé dans les années 1990, en raison de la rénovation de plusieurs quartiers (Gerland, Part-Dieu, Vaise, Saint-Rambert) : près de 76 000 habitants en 19 ans. Au-delà des raisons techniques, cette augmentation doit être mise en contexte avec l'augmentation de la population du centre-ville de toutes les villes européennes. Cette densification de la ville centre de l'agglomération n'empêche pas la périurbanisation de se poursuivre, comme le montrent l'augmentation de la population des banlieues et l'extension du périmètre de l'unité urbaine, qui atteint 1 567 537 habitants en 2011 dans la nouvelle délimitation de 2010.

Publié le 21/9/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Féérie de plumes

Un document Powerpoint transmis et commenté par Roger

EN FRANCE... Metz accueille un couple de cygnes qui installe son nid à la bonne saison pour y pondre ses œufs et y élever ses petits.

Cette année, l'emplacement choisi pour leur nidification a obligé la direction du golf à interdire le passage entre les trous n°10 et n°11 tout le temps qu'a duré la couvaison ainsi que l'abandon du nid.

Quelqu'un a eu la bonne idée de faire un diaporama-photos.
Un grand merci pour ces très belles photos !

ROGER

Publié le 14/9/2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Montedoro (Caltanissetta)

Un reportage de vacances proposé et créé par Daniel
Montedoro est une commune de la province de Caltanissetta en Sicile (Italie).
La province de Caltanissetta est bordée au nord par la province de Palerme, à l'est par la province d'Enna, la province de Catane et la province de Syracuse et à l'ouest par la province d'Agrigente. Le sud de la province fait face à la mer Méditerranée.

Le territoire de la province est divisé en deux zones distinctes caractérisées par leur climat et leur météorologie :

    La zone septentrionale : comprenant les communes de Caltanissetta, Acquaviva Platani, Bompensiere, Campofranco, Marianopoli, Milena, Montedoro, Mussomeli, Resuttano, San Cataldo, Santa Caterina Villarmosa, Serradifalco, Sutera, Vallelunga Pratameno, et Villalba.
    La zone méridionale : incluant la partie côtière de la province et les communes de Gela, Butera, Mazzarino, Niscemi et Riesi.

Publié le 9/9/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Australie

Diaporama transmis par Marie-Thérèse

L'Australie, en forme longue le Commonwealth d'Australie, en anglais Australia et Commonwealth of Australia, est un pays de l'hémisphère sud dont la superficie couvre la plus grande partie de l'Océanie. En plus de l'île du même nom, l'Australie comprend également la Tasmanie ainsi que d'autres îles des océans Austral, Pacifique et Indien. Les nations voisines comprennent notamment l'Indonésie, le Timor oriental et la Papouasie-Nouvelle-Guinée au nord, les îles Salomon, Vanuatu et le territoire français de Nouvelle-Calédonie au nord-est, la Nouvelle-Zélande au sud-est ainsi que le territoire français des îles Kerguelen (TAAF) à l'ouest des îles australiennes Heard et McDonald.

Publié le 30/8/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Le Mont Saint Michel

Vision de "la merveille" par Marité. PPS transmis par André

Le mont Saint-Michel est un îlot rocheux granitique d'environ 960 mètres de circonférence situé à l'est de l'embouchure du fleuve du Couesnon, dans le département de la Manche, et dont le nom vient de saint Michel. Avant l'année 709, il était connu comme le « mont Tombe ». Pendant tout le Moyen Âge, il est couramment appelé « mont Saint-Michel au péril de la mer » (Mons Sancti Michaeli in periculo mari). L'abbaye du Mont-Saint-Michel est située sur le mont, et le mont constitue une petite partie du territoire de la commune du Mont-Saint-Michel.

Publié le 24/8/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Les beaux villages des Alpes

Powerpoint transmis par Andrée

Les Alpes culminent à 4 810 mètres, au sommet du mont Blanc. On recense 82 sommets majeurs de plus de 4 000 m d'altitude (Suisse : 48, Italie : 38, France : 24). Les cols de montagne reliant les vallées ou les pays dépassent souvent les 2 000 m d'altitude. Les Alpes forment une barrière de 1 200 km entre la Méditerranée et le Danube.

Publié le 20/8/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Glacier Express

Powerpoint transmis par Jean-Claude

Le Glacier Express est avant tout un train touristique. En effet, même si, en hiver, il constitue le seul débouché possible au fond de la vallée du Rhône (les cols de la Furka et du Grimsel étant fermés), le temps de parcours est trop long pour qu'il soit intéressant à utiliser lors d'une traversée ouest-est de la Suisse. On trouve cependant sur le tronçon entre Brig et Coire d'autres types de trains, notamment des omnibus, ainsi que des navettes spéciales qui assurent le ferroutage des véhicules légers entre Oberwald et Realp (via le tunnel de base de la Furka) ainsi qu'entre Andermatt et Sedrun (via le col de l'Oberalp). Enfin, en hiver, le train est utilisé par les skieurs pour relier différentes stations de ski situées sur la ligne et accessibles avec le même abonnement : Andermatt, Hospental, Sedrun et Disentis.

Publié le 10/8/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Antarctique

Un Powerpoint proposé par Jean

L'Antarctique est le lieu le plus froid sur Terre. C'est sur ce continent que la température naturelle la plus basse de la planète, -93,2 °C, a été estimée à Dôme Argus, le 10 août 2010, par des mesures météorologiques de télédétection par la NASA avec le satellite Landsat 8. Le record officiellement mesuré in situ est de -89,2 °C, le 21 juillet 1983 à Vostok (base de l'armée russe). Pour comparaison, c'est 11 °C de moins que la température de sublimation du dioxyde de carbone.

L'Antarctique est un désert glacé où les précipitations sont rares soit 200 mm en moyenne par an. Le pôle Sud par exemple, en reçoit moins de 100 mm par an en moyenne. En hiver, les températures atteignent un minimum compris entre -80 °C et -90 °C à l'intérieur du territoire. Les températures maximales se situent entre 5 °C et 15 °C et sont atteintes près des côtes en été. Le soleil cause souvent des problèmes de santé, comme la photokératite, car la majorité des rayons ultraviolets qui frappent le sol sont réfléchis par la neige.

Publié le 3/8/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Les îles flottantes du Lac Titicaca

Un diapo communiqué par Jean-Luc

Le lac Titicaca semble tenir son nom d'un rocher situé sur l'Isla del Sol et appelé Titi Khar'ka, ce qui signifie « Roc du puma » en aymara. Selon une autre hypothèse, Titicaca serait une déformation de titijaya, qui veut dire « puma de pierre » (par référence aux pumas noyés et transformés en statues de pierre selon une légende locale) mais également « homme de cendre » (en effet les indigènes vivant autour de ce lac avaient coutume d'y brûler des hommes en offrande à Ayuma, dieu de la vie et de la mort).

L'Isla del Sol est le véritable centre de la mythologie inca.

Publié le 27/7/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Le Palais de Dolmabahçe - Istamboul

Document Powerpoint transmis par Chantal

Le palais a une superficie de 45 000 m² et comporte 285 pièces, 44 salles, 6 bains (hammams) et 68 cabinets de toilette. C'est le plus grand palais en Turquie en considérant que le bâtiment monobloc occupe 15 000 m².

La décoration est essentiellement réalisée selon le modèle occidental, avec des éléments baroque, rococo et néoclassique mélangée avec des traditions de l'art ottoman et de la culture traditionnelle pour former une nouvelle approche.

Fonctionnellement, d'autre part, il est approprié à la vie traditionnelle du palais ottoman et également aux caractéristiques d'une chambre turque.

Il est composé de trois parties :

    la Mabeyn-i Hümâyûn ou Selamlık, quartier réservé aux hommes ;
    le Muayede Salonu, salles de cérémonie ;
    le Harem-i Humayûn, le Harem et les appartements de la famille du sultan.

L'escalier de cristal

Le plus grand lustre en cristal de Bohême du monde, trône au milieu du grand salon de cérémonie. L'immense chandelier comporte de 750 ampoules et pèse 4,5 tonnes. Dolmabahçe possède la plus grande collection au monde de lustres en cristal de Bohême et de Baccarat.

Le célèbre « escalier de cristal », composé de cristal de Baccarat, laiton et acajou, est en forme de double fer à cheval. Le palais contient un grand nombre de tapis Hereke fabriqués par l'usine impériale d'Hereke.

Le palais possède aussi de vieux tapis de 150 ans en peau d'ours, cadeaux du tsar de Russie au sultan ottoman.

Publié le 20/7/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Voyage en Corrèze, Lot et Puy de Dôme

Un diaporama conçu et transmis par Roger
Ce diaporama comporte une suite. Celle-ci sera distribuée aux abonnés à la "newsletter". Si vous souhaitez vous abonner, merci d'utiliser le formulaire situé en bas de la page d'accueil du site (contactez nous).

Les habitants de la Corrèze sont les Corréziens.
Au 1er janvier 2011, la Corrèze compte une population municipale de 242 454 habitants.
Avec trois villes principales : Brive-la-Gaillarde (sous-préfecture de 50 000 hab.), Tulle (préfecture de 15 000 hab.) et Ussel (sous-préfecture de 10 000 hab.).
Les habitants de Brive-la-Gaillarde sont appelés (officiellement) les « Brivistes ». Les habitants de Tulle sont les « Tullistes » et ceux d'Ussel les « Usselois » (prononcer ussélois).

Le département du Lot fait partie de la région Midi-Pyrénées. Il est limitrophe des départements de la Corrèze, du Cantal, de l'Aveyron, du Tarn-et-Garonne, du Lot-et-Garonne et de la Dordogne.

Le Puy-de-Dôme fait partie de la région d'Auvergne. Il est limitrophe des départements de l'Allier, de la Loire, de la Haute-Loire, du Cantal, de la Corrèze et de la Creuse. Dans le département se trouvent plusieurs chaînes de montagnes :
    la chaîne des Puys au nord-ouest (où se trouve le puy de Dôme) ;
    les monts Dore au sud-ouest (où se trouve le puy de Sancy, le point culminant du département et du Massif central) ;
    les monts du Forez à l'est ;
    le Livradois au sud ;
    les massif des Bois Noirs au nord-est ;
    le Cézallier au sud/sud-ouest.
La plaine de la Limagne, vallée de l'Allier, est située au nord et au centre du département.

Publié le 13/7/2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Le Sanctuaire de Lisieux

Signé Jean-Marie Clausse et transmis par Chantal - superbes photos

Sainte Thérèse de Lisieux ayant été béatifiée en 1923 et canonisée en 1925, il fut décidé de construire une grande basilique vouée au pèlerinage dans la ville où elle avait vécu et où elle était morte. En effet, la dévotion à la nouvelle sainte attirait rapidement des foules de plus en plus importantes.

Ce projet, lancé par l'évêque de Bayeux et Lisieux, Mgr Lemonnier, reçut le soutien total du pape Pie XI qui avait placé son pontificat sous le signe de sainte Thérèse.

Précédé d'un vaste parvis, le monument se trouve sur une colline, en limite de la cité qu'il domine de sa masse imposante. Il a été entièrement financé par des dons et souscriptions spécifiques venus du monde entier.

Aujourd'hui, la basilique Sainte-Thérèse de Lisieux est le deuxième lieu de pèlerinage en importance en France (après celle de Lourdes).

Publié le 6/7/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Voyage en Asie

Powerpoint adressé par Paul et Suzy

Beaucoup de géographes ne considèrent pas l'Asie comme un continent séparé de l'Europe, car il n'y a pas de séparation physique entre les deux.

L'Asie constitue l'est et le nord de l'Afro-Eurasie ou encore l'est de l'Eurasie. Elle est délimitée au nord par l'océan Arctique, à l'est par l'océan Pacifique, au sud par l'océan Indien, au sud-ouest par l'océan Indien (mer Rouge) et à l'ouest par l'océan Atlantique (mer Méditerranée et mer Noire), le Caucase, la mer Caspienne, le fleuve Oural et les monts Oural.

L'Asie est séparée du continent américain par le détroit de Béring, de l'Océanie par différents mers et détroits et de l'Afrique par l'isthme de Suez. En revanche, la séparation avec le continent européen est nettement plus arbitraire dans la mesure où l'Europe et l'Asie forment une seule masse continentale clairement continue.

Les critères qui définissent l'Europe comme un continent distinct de l'Asie pourraient s'appliquer à d'autres portions de l'Eurasie : Proche et Moyen-Orient, Asie du Sud, Insulinde, etc. On rencontre ainsi le terme de sous-continent Indien pour parler des pays qui constituent la péninsule indienne : Pakistan, Inde, Népal, Bhoutan, Bangladesh, Sri Lanka et Maldives.

Publié le 29/6/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Eguisheim

Diapo transmis par Carminé

Eguisheim est une commune française située dans le département du Haut-Rhin, en région Alsace.

Les habitants de cette cité particulièrement pittoresque et fleurie, très visitée par les touristes, sont appelés les Eguisiens et Eguisiennes.

Eguisheim s'étend sur 339 hectares et est située à 210 mètres d'altitude. Il s'appuie sur les collines peu pentues et bien exposées au soleil du Schlossberg qui ont permis la plantation de vignes. Eguisheim se trouve à 5 km au sud-ouest de Colmar et peut être rejoint par la route nationale 83 en direction de Rouffach. Ce village a été classé "Village préféré des Français" au cours de l'émission diffusée sur France 2 le 4 juin 2013.

Publié le 22/6/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Baux de Provence

Proposé par Marie-Thérèse

Les Baux-de-Provence sont une commune française, située dans le département des Bouches-du-Rhône et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Les Baux, situés dans le massif des Alpilles, sont aujourd'hui principalement un site touristique avant d'être un lieu de vie. Ils sont un des plus beaux villages de France et accueillent plus d'un million et demi de visiteurs par an1. 22 habitants vivent encore dans l'enceinte des Baux — la partie haute du village — et 381 habitants pour toute la commune.

Publié le 16/6/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Abbaye de la Chaise Dieu

Transmis par André

L'abbaye bénédictine est réputée pour son architecture romane, sa Danse macabre, sa curieuse Salle des échos, sa tapisserie de L'Apparition du Christ à Marie-Madeleine et son festival de musique fondé en 1966 par Georges Cziffra.

Le pape Clément VI, ancien moine profès, y a son tombeau.

Voir aussi http://www.abbaye-chaise-dieu.com/

Publié le 8/6/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Châteaux de Lorraine

PPS envoyé par Jean-Claude

Souvent méconnus du grand public y compris des lorrains eux-mêmes, ils sont pourtant très nombreux, en excellent état ou... à l'état de futures ruines...

Voir aussi :

http://www.notrebellefrance.com/chateauxlorraine

Publié le 1/6/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Conques (Aveyron)

Un diaporama transmis et réalisé par Daniel , avec le choeur des moines de Solesmes.

Pendant tout le Moyen Âge, Conques fut un important sanctuaire où étaient vénérées les reliques du crâne de sainte Foy. Elle est célèbre grâce à son église abbatiale dont l'architecture et les sculptures du porche sont remarquables, et son trésor, notamment la statue en or de Sainte Foy. Depuis le XXe siècle, elle a été déclarée « étape majeure » sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle (Via Podiensis) parce qu'elle est citée dans le dernier Livre du Codex Calixtinus, pratiquement inconnu jusqu'à son édition en latin en 1882. C'est aussi un très joli village classé par l'association Les plus beaux villages de France. Le lien supposé avec le pèlerinage à Compostelle a valu à Conques, en 1998, le classement au Patrimoine mondial de l'humanité de l'abbatiale et du pont sur le Dourdou. L'influence de Conques sur le tourisme local a été reconnu en 2008 par le Conseil Régional Midi-Pyrénées avec la reconnaissance de la commune comme l'un des Grands Sites de Midi-Pyrénées.

Publié le 25/05/2015
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Gruyères

pps proposé par Jean-Luc

Le mot gruière vient de l'ancien Haut allemand et signifie vert. En ancien français il désigne une « forêt soumise à la juridiction du gruier ou juge gruier, appelé aussi verdier, garde-forestier et garde-chasse chargé de juger les délits qui y sont commis ».

La première mention du mot gruyère pour désigner un fromage remonte au XVIIe siècle, mais depuis l'Antiquité cette région est connue pour produire un fromage gras.

Cependant, l'invention du fromage de Gruyère tel qu'on le connaît aujourd'hui (fromage à pâte dure, mûri à des températures et dans des conditions précises, après caillage à la présure de lait chauffé à basse température) est la conséquence de l'évolution agro-pastorale des populations des Préalpes fribourgeoises et de leur économie au cours du XVIIe siècle, comme le montrent les travaux de Nicolas Morard.

Pendant le XVIIIe siècle, des Fribourgeois s'établissent dans les cantons de Vaud, du Valais, en Franche-Comté, dans le Jura et en Savoie, exportant avec eux leur savoir-faire.

En 1762, l'Académie française ajoute le mot gruyère à son dictionnaire en spécifiant qu'il s'agit d'un fromage provenant de la région de Gruyère. Puisqu'il provient d'un toponyme, ce mot est un onomastisme.

Publié le 18/05/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Badain Jaran, le désert des lacs mystérieux

Un diaporama transmis par Chantal

Le désert de Badain Jaran (chinois simplifié : 巴丹吉林沙漠 ; pinyin : Bādānjílín Shāmò) est un désert de Chine qui s'étend sur les provinces du Gansu, de Ningxia et de Mongolie Intérieure et couvre une surface de 49 000 kilomètres carrés.

Le désert détient des dunes en étoile, parmi les plus hautes du monde, s'élevant jusqu'à 500 mètres. Ces dunes se maintiennent dans cette région ventée grâce à la présence de sources souterraines, alimentées par des eaux de fonte qui parcourent des centaines de kilomètres à travers des failles rocheuses.

Entre ces dunes, il existe une centaine de lacs, qui sont à l'origine du nom en mongol, le désert des "lacs mystérieux".

Publié le 28/4/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Cloîtres

Un diapo proposé par Paul et Suzy

Un cloître ou cloitre est une cour entourée de murs, de galeries et de portiques couverts, établie à côté des églises, cathédrales, collégiales, abbayes et monastères.

La cour de forme carrée ou rectangulaire, appelée préau ou parfois jardin (car ordinairement garni de verdure, plates-bandes de fleurs ou d'arbustes), est ouverte sur le ciel, constituant l'espace de rencontre entre les hommes et Dieu. La galerie ouverte ou fermée où se promènent les religieux donne généralement accès à tous les lieux communautaires.

Les premiers cloîtres chrétiens sont élevés dans le voisinage immédiat des églises. Ils font partie en général de la clôture monastique, espace consacré. Le plan des cloîtres est généralement en carré. Les abbayes possèdent deux cloîtres : l'un près de l'entrée occidentale de l'église, l'autre à l'orient derrière l'abside. Le premier donne accès aux réfectoires, les dortoirs, la salle capitulaire, la sacristie, le chauffoir, les prisons ; c'est le cloître des religieux dans lequel tous les religieux pouvaient autrefois circuler. Le second était particulièrement réservé à l'abbé, aux dignitaires et aux copistes ; plus retiré, plus petit que le premier, il est en général bâti dans le voisinage de la bibliothèque, de l'infirmerie et du cimetière.

Publié le 20/4/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Bormes-les-Mimosas

Powerpoint transmis par Marie-Thérèse
La commune de Bormes-les-Mimosas est située sur la côte méditerranéenne, à l'extrême sud du massif des Maures. Elle s'étend des crêtes du massif principal jusqu'à l'extrémité du cap Bénat qui avance dans la mer en face des îles d'Hyères, en passant par la petite dépression du ruisseau de Batailler, qui assure la communication entre la plaine d'Hyères et la « corniche des Maures » (le Lavandou, Cavalaire).

Le village de Bormes est accroché à flanc de colline, face au sud, sous les ruines de son ancien château.

Publié le 13/04/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Promenade dans le Lubéron

Promenade dans le LubéronPPS transmis par André
Le parc naturel régional du Luberon est un parc naturel en Luberon, massif montagneux français peu élevé qui s'étend d'est en ouest entre les Alpes-de-Haute-Provence et le Vaucluse et qui comprend trois « montagnes » : le Luberon oriental, le Grand Luberon et le Petit Luberon. Il abrite une faune et une flore d'une exceptionnelle diversité ainsi qu'un patrimoine architectural et paysager de grande valeur.

Le parc s'étend sur deux départements, le Vaucluse (84) et les Alpes-de-Haute-Provence (04), il s'étend sur quatre-vingt cinq communes et mais il n'accueille que soixante-dix-sept communes adhérentes en 2009 et 167 676 habitants en 2006. Il a une superficie de 185 145 hectares et s'étend de Cavaillon à l'ouest jusqu'à la limite du parc naturel régional du Verdon à l'est, la Durance faisant office de frontière entre les deux. Au nord, le Luberon est bordé par les vallées du Coulon-Calavon et du Largue, où l'on distingue le bassin d'Apt, à l'Ouest, de celui de Manosque-Forcalquier, à l'est. Toujours vers le nord, les Monts de Vaucluse servent de contreforts aux massifs du Ventoux et de Lure. Vers le sud, le Luberon domine le bassin de la Durance et le pays d'Aigues.

Publié le 7/4/2014

Retiré du site le 20/8/2014. Il semble qu'un certain nombre de photos ne soient pas "originaires" du Lubéron (Avignon, les Baux-de-Provence ou les gorges du Verdon).
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

DOLMABAHCE PALACE - Istamboul

Un diaporama transmis par Jacleen

Le palais de Dolmabahçe (en turc : Dolmabahçe Sarayı) situé à Istanbul, en Turquie, sur le côté européen du Bosphore, a servi en tant que principal centre administratif de l'Empire ottoman de 1853 à 1922, à l'exception d'une vingtaine d'années, entre 1889 et 1909, où fut utilisé le palais de Yıldız. Dolmabahçe veut dire « le jardin comblé » (de dolma signifiant « rempli » et bahçe qui veut dire « jardin »), car il fut construit au milieu du XIXe siècle en remblayant un port du Bosphore.

Le palais est géré par la Direction du Palais National (Milli Saraylar Daire Başkanlığı), sous la responsabilité de la Grande assemblée nationale de Turquie.

Publié le 30/03/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

En route pour Zermatt

Un pps transmis par Andrée
Le nom de Zermatt, de même que celui du Matterhorn (nom allemand du Cervin), provient des alpages ou matten (en allemand). Le nom de zur Matte (dans les alpages) fut d'abord employé, pour ensuite devenir Zermatt. Sa première mention écrite remonte à 1495 sur une carte, et à 1546 dans un texte.

Praborno ou Prato Borno (prato signifiant aussi alpage) sont les anciens noms de Zermatt, tels que mentionnés sur des cartes datant du XIIIe siècle. Les francophones de la vallée d'Aoste et de la partie francophone du Valais utilisèrent ce nom jusque dans les années 1860, sous sa forme Praborne ou Praborgne. La disparition progressive de Praborno au profit de Zermatt est attribuée au remplacement progressif de la population de langue latine par une communauté germanophone.

Publié le 23/03/2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Voyage à la Réunion et à l'Île Maurice - 4/4

Ce dernier diaporama de Roger est consacré à l'Île Maurice.

L'île Maurice fut découverte par les Phéniciens dans l'Antiquité, puis les Arabes en 975, puis par les Portugais en 1507. Les premiers colonisateurs de l'Île Maurice étaient les Hollandais, ils arrivèrent en 1598. Puis l'île fut colonisée par les Français de 1715 a 1810. Vinrent ensuite les Anglais qui l'occupèrent par la force avant que cette possession ne leur soit confirmée par le Traité de Paris (1814) L'établissement britannique dura jusqu'en 1968.

Publié le 16/3/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Voyage à la Réunion et à l'Île Maurice - 3/4

Voici la troisième partie du voyage de Roger. Nous quittons la Réunion pour l'ïle Maurice.

L'île Maurice, autrefois l'Isle de France en anglais Mauritius, est l'île principale de la République de Maurice, située dans le sud-ouest de l'océan Indien, au cœur de l'archipel des Mascareignes entre La Réunion à l'ouest et l'île Rodrigues à l'est. La population s'élève à environ 1,2 million d'habitants. La capitale de la République de Maurice est Port-Louis, située dans le nord-ouest de l'île.

Publié le 6/9/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Voyage à la Réunion et à l'Île Maurice - 2/4

Nous continuons notre périple à la Réunion avec Roger.

Cilaos, le Piton Maïdo, Saint Leu, le Cap Méchant, Le Pas de Bellecombe...

Le Maïdo est un sommet montagneux de l'île de La Réunion, département d'outre-mer français dans le sud-ouest de l'océan Indien. Il culmine à environ 2 200 mètres d'altitude, est situé sur le territoire communal de Saint-Paul et domine le cirque naturel de Mafate.

Bordée de tamarins des Hauts dans sa partie centrale, la route forestière qui mène au sommet est appréciée des pique-niqueurs, ce qui fait que le Maïdo est le site naturel le plus visité de l'île après le Pas de Bellecombe.

En outre, le site est réputé pour ceux qui pratiquent le VTT, dans la mesure où il est possible de descendre par des pistes dédiées du sommet à Saint-Gilles les Bains, sur la côte ouest de l'île. C'est près du sommet qu'est prononcé le départ de la Mégavalanche, épreuve de marathon-descente de classe mondiale organisée chaque année.

Enfin, les gens apprécient ce site pour sa luge d'été mais également pour ses parcours qui peuvent être pratiqués à cheval, à VTT ou encore en louant un quad qui offrent des solutions alternatives pour découvrir le site.

Depuis 1986, une messe de l'Ascension y est célébrée à moins de trois kilomètres du sommet. En 2009, 1 500 personnes assistèrent à cette messe.

Publié le 23-02-2014

Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Voyage à la Réunion et à l'Île Maurice - 1/4

Vacances à la réunion - Janvier 2014 - Un premier diaporama transmis et réalisé par Roger avec ses photos personnelles.

La Réunion (La Réunion en créole) est une île du sud-ouest de l'océan Indien qui forme un département et région d'outre-mer français (DROM). Elle est située dans l'archipel des Mascareignes à environ 700 kilomètres à l'est de Madagascar et à 170 kilomètres au sud-ouest de l'île Maurice, terre la plus proche.

Bénéficiant d'un climat tropical et située sur la route des cyclones, elle présente un relief escarpé travaillé par une érosion très marquée. Elle culmine à 3 071 mètres d'altitude au sommet du piton des Neiges et abrite par ailleurs l'un des volcans les plus actifs du monde : le piton de la Fournaise. Ce dernier augmente régulièrement la superficie totale de ce territoire d'environ 200 kilomètres de circonférence et qui jouit sur ses 2 512 kilomètres carrés actuels d'un endémisme exceptionnel.

Publié le 16/02/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Voyage en train avec le Transcantabrique

Transmis par Jean-Claude
Le Transcantabrique (Transcantábrico en castillan) est un train touristique géré par l'entreprise espagnole publique FEVE, qui a été inauguré en 1983.

Avec le Trancantabrique l'entreprise FEVE a créé le premier train-hôtel touristique d'Espagne. L'idée originale a été de créer un train touristique, en imitant le mythique Orient-Express, qui parcourrait les voies de la FEVE dans le nord de l'Espagne. La grande particularité de ce train est que, contrairement à d'autres trains touristiques, il circule sur les voies métriques, c'est-à-dire, avec un largeur de voie permettant de passer dans des endroits dans lesquels les trains normaux ne pouvaient accéder.

Publié le 9/2/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Le Château de Chenonceau

Un pps transmis par Jean-Luc
Le château de Chenonceau est situé dans la commune de Chenonceaux en Indre-et-Loire (France). Il fait partie des châteaux communément appelés les châteaux de la Loire.

Bâti en 1513 par Katherine Briçonnet, embelli par Diane de Poitiers puis Catherine de Médicis, sauvé pendant la Révolution française par Louise Dupin, il est aussi surnommé « château des Dames ».

Château meublé, décoré de rares tapisseries et peintures anciennes, fleuri à chaque saison, c'est le monument historique privé le plus visité de France, serti de plusieurs jardins d'agrément, un parc et un domaine viticole.

Le château fait l'objet d'un classement au titre objet des monuments historiques par la liste de 1840. Le parc fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 7 novembre 1962.

Publié le 2/2/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

L'auvergne

Un diaporama transmis par Chantal

L'histoire de l'Auvergne est celle de l'une des plus anciennes unités régionales de France, mais aussi une de celles dont les frontières ont le moins varié. Étendue sur les montagnes du Massif central, elle est le territoire du peuple celte des Arvernes, qui impose en Gaule son hégémonie politique et dont le chef prend à deux époques la tête de la résistance militaire à la conquête romaine.

Prospère à l'époque gallo-romaine, christianisée par saint Austremoine et ses disciples, elle devient ensuite un des derniers bastions de la romanité face aux Wisigoths.

L'Auvergne traverse des âges sombres au début du Moyen Âge, avant de connaître un nouvel essor, à partir du Xe siècle, marqué par un grand élan spirituel, intellectuel et artistique, sous l'impulsion de ses évêques et de ses abbayes, dans une relative indépendance qui durera jusqu'au XIIIe siècle. Arbitrairement annexée et intégrée au domaine royal, et subissant progressivement la centralisation du royaume de France puis de la République, elle perd lentement son autonomie pour se voir reléguée au rang de province agricole, isolée par son relief, son mode de vie traditionnel, et un particularisme solidement ancré.

Publié le 26/01/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Exposition Universelle 1900

Exposition Universelle 1900Transmis par Paul et Suzzy

L'Exposition universelle de 1900 est la cinquième exposition universelle organisée à Paris après celle de 1855, celle de 1867, celle de 1878 et celle de 1889.

Elle est inaugurée le 14 avril par le président Émile Loubet, puis elle ouvre au public le 15 avril. Elle se termine le 12 novembre, après 212 jours d'ouverture. Elle accueille plus de 50 millions de visiteurs.

L'exposition s'étend sur 216 hectares, répartie sur deux sites :

    112 hectares du champ-de-Mars et de la colline de Chaillot, d'une part, à l'esplanade des Invalides et le cours la Reine au niveau de la place de la Concorde, d'autre part, en passant par les rives de la Seine ;
    104 hectares au bois de Vincennes pour l'exposition sur l'agriculture, les maisons ouvrières, les chemins de fer, les concours sportifs).

L'exposition universelle de 1900 est 10 fois plus étendue que celle de 1855. Elle comporte 136 entrées.

Elle accueille 83 000 exposants dont 45 000 étrangers.

Le prix de l'entrée est de 1 franc entre 10 h et 18 h. 48,3 millions de visiteurs paient cette entrée : c'est la plus importante exposition universelle jamais organisée par la France.

Un parking à vélos de 750 m2 est construit aux Champs-Élysées, et un autre de 250 m2 au quai d'Orsay.

Publié le 19/01/2014
Exposition Universelle 1900
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

Le Cap Horn

Un diaporama transmis par Marie-Thérèse

Le cap Horn (en espagnol : cabo de Hornos) est un cap situé à l'extrémité sud de l'archipel chilien de la Terre de Feu. Ce point est généralement considéré comme étant le plus austral de l'Amérique du Sud.

Le cap Horn est également le plus au sud des grands caps, et il marque la frontière nord du passage de Drake. Pendant de nombreuses années, il a été un point de passage crucial des routes commerciales entre l'Europe et l'Asie. Elles étaient empruntées par les voiliers pour transporter les marchandises tout autour du globe, et ce bien que les eaux océaniques autour du cap présentent de nombreux dangers : tempêtes fortes et fréquentes avec une mer très grosse, courant circumpolaire antarctique et présence possible d'icebergs voire des vagues scélérates.

Ces dangers et l'extrême difficulté de son franchissement ont donné au cap Horn son caractère légendaire, mais aussi la réputation d'être un cimetière marin. Il est parfois surnommé le « cap dur », le « cap redouté » ou le « cap des tempêtes ».

Publié le 11/01/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz

L'Île d'Oléron

Diaporama communiqué par André
L'île d'Oléron (en saintongeais Ile d'Olerun) est située dans l'océan Atlantique, au large des côtes de la Charente-Maritime où elle fait partie de l'archipel charentais.

Plus grande des îles françaises métropolitaines après la Corse, avec ses 30 km de long sur 8 km de large (dans la plus grande largeur), elle a une superficie de 174 km2 et plus de 21 000 habitants permanents.

Au cours de son histoire, elle fait tantôt partie de l'ancienne province de l'Aunis, tantôt de l'ancienne province de Saintonge, au gré des nombreuses guerres, surtout pendant la période médiévale. Administrativement, l'île d'Oléron appartient aujourd'hui au département de la Charente-Maritime, lequel dépend de la région Poitou-Charentes, et est divisée en deux cantons. Sa capitale actuelle est Saint-Pierre-d'Oléron, principal pôle commercial et artisanal de l'île. Jusque sous l'ancien régime, c'est la ville du Château-d'Oléron, siège de la subdélégation et abritant la garnison de l'île, qui remplissait cette fonction.

Depuis le 19 mars 1966, l'île est reliée au continent par un pont routier, long de 3 021 m (le troisième plus long pont de France après celui de l'île de Ré et celui de Saint-Nazaire) qui est le plus vieux pont de France à relier une île au continent.

Célébrée par Pierre Loti, elle est surnommée Oléron « la lumineuse » en raison de son fort taux d'ensoleillement tout au long de l'année.

Publié le 5/01/2014
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager sur Google Buzz


dernières modifications le dimanche 22 novembre 2015
Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS